Conf tél du 1er juillet : l’entr’aide entre voyageurs

Voici le compte-rendu de cette conférence téléphonique.

1 – Echange de billets : comment améliorer, faciliter ?

  • billets papier > renvoi vers point 5
  • ticketless : demander tolérance des controleurs (“Code de conduite des controleurs”) sur le nom du voyageur contre non responsabilité de thalys dans l’échange.
  • Eventuellement, proposer enregistrement des vendeurs à l’association, comme garantie informelle proposée aux acheteurs.

2 – Propositions pour la liste Thalys pas cher

Fonctionnement de la liste:

  • Proposer structure standard des sujet et corps des mails, pour faciliter les recherches
  • Idéalement, proposer une interface web, beaucoup plus facile à utiliser. Il s’agit d’une petite base de données, pas très difficile à développer.
  • Il faut pouvoir effacer facilement, si possible automatiquement, les billets dèjà vendus.
  • Pour un billet mis en vente, on reçoit parfois 20 réponses: il faut pouvoir leur répondre automatiquement.
  • Il faudrait pouvoir se rendre compte de l’activité des comptes (comptes inactifs)
  • Il y a des moments dans l’année où les billets ne se vendent pas : identifier lesquels et pourquoi.

Créer une communauté d’usagers de confiance : il faut pouvoir développer cette confiance. Cela peut se faire de plusieurs manières.

  • D’abord, les collègues qui se connaissent, navetteurs réguliers.
  • Parrainage qui existait au début de la liste
  • Feedback sur tickets vendus
  • membres de l’association ?
  • Fiches membres, avec avis des autres usagers, comme dans les sites d’économie coopérative. Cela ne doit pas engendrer de la ‘bureaucratie’  en plus (évaluer le vendeur ou l’acheteur). Cela nécessite un informaticien.
  • Organiser des rencontres de temps en temps, apéros

3  – Faut-il trouver des accompagnateurs pour les enfants non accompagnés ?

  • DIfficile. Retours négatifs de mères. Il y a aussi des cas où le parent n’est pas là à l’arrivée, de couples divorcés avec des problème de parent n’ayant pas la garde mais venant quand meme chercher l’enfant.
  • L’association ne peut pas se porter caution des accompagnateurs – la mise en relation peut etre risquée juridiquement en cas de problème.
  • Faire plus d’information sur la possibilité de voyage accompagné
  • On peut proposer quand meme une mise en relation, sous l’entière responsabilité des parents, auprès de collègues connus. Peut-etre plus facile avec l’interface web.

4 – Faciliter les achats de Tickup

La liste thalys pas cher doit aider à compléter les groupes.

  • Recueillir des résultats.

5 – Acheminement de billets, de paquets

  • Pas de problème pour les billets papier.
  • Doit aussi entrer dans la gestion automatique de l’espace web
  • Autre : si on a confiance envers l’autre personne > développer cette confiance. Solidarité informelle.

6 – Comment constituer masse critique en ligne d’acheteurs, pour faciliter les échanges

  • Plusieurs sites d’échange de billets : trocdestrains, kelbillet, etc: c’est trop dispersé
  • Utilisation et valorisation d’une interface web…
  • Thalys-pas-cher donne davantage confiance à certains usagers (“Je n’aimerais pas échanger des billets avec des gens que je ne connais pas.”)
  • Thalys pas cher : le billet est mis en vente immédiatement, cela permet des ventes juste avant le départ. Troc des trains : dèlai de modération ?

7 – Achat de billets groupés par l’association :

  • C’est possible ? abonnement ?
  • Pas de valeur ajoutée identifiée pour l’instant.

8 – Sentiment d’insécurité dans le métro à l’arrivée le dimanche soir des derniers Thalys: aucun agent STIB dans la gare.

  • Organiser une rencontre avec la STIB, avec le soutien de l’association. Action portée par Isabelle.
Advertisements

One thought on “Conf tél du 1er juillet : l’entr’aide entre voyageurs

  1. Lettre ouverte à Guillaume Pépy, Directeur de la SNCF

    Monsieur Pépy,
    Vos réactions à l’attentat déjoué sur le Thalys du vendredi 21 août que j’ai entendues jusqu’ici sont inacceptables.
    Je prends le Thalys toutes les semaines. J’ai été victime l’année dernière d’une agression par un forcené, et les choses suivent désormais leur cours par voie légale.
    Je vous rappelle que Thalys a l’obligation légale d’assurer d’une manière sûre le transport de ses passagers.
    Certes, aucun détecteur n’aurait permis d’identifier l’agresseur qui m’a agressé, provoquant une commotion cérébrale et des séquelles personnelles et professionnellement non encore quantifiées.
    Par contre, il y a bien des méthodes pour empêcher que des individus n’embarquent munis d’un arsenal de guerre.
    Vous envoyez paître d’une manière plus que cavalière le contrôle systématique des bagages avant embarquement sur le Thalys : « pas une option ».
    Les Anglais et les Espagnols le font. Je suis rentré de Barcelone récemment, par train. Mes bagages ont été passés aux rayons X. Tout passager pour Londres subit un même traitement.
    Pourriez-vous me dire ce qui distingue les passagers du Thalys de ceux de l’Eurostar ? Ou insinuez-vous que vos compatriotes sont tellement plus bêtes que les Anglais et les Espagnols et seraient incapables d’appliquer les mêmes mesures ? Ne s’agirait-il pas de plus, d’une discrimination qui serait sévèrement condamnée par une Cour Européenne : discrimination sur base de la destination ? Londres-Paris, ou Paris à partir de Barcelone, on garantit la sûreté des passagers, mais Paris-Bruxelles-Amsterdam, non.
    La vie des passagers de l’Eurostar est-elle plus précieuse que celle des passagers du Thalys ? Et sur quelle base, s’il-vous plait ?
    Je vous rappelle que, maintenant que tout le monde est conscient de la vulnérabilité de la sécurité du Thalys, en cas d’agression, vous serez désormais légalement, et personnellement, responsable de n’avoir pas appliqué les mesures qui garantissent la sécurité de vos passagers .
    Vous ne pouvez pas dire que certaines mesures ne peuvent s’appliquer aux passagers du Thalys alors qu’elles s’appliquent déjà aux passagers de l’Eurostar et aux passagers de TGV en provenance d’Espagne.
    Quant aux mesures qu’a prises la SNCF, vigilance accrue et numéro de téléphone pour rapporter tout individu ou comportement suspect, je vous répondrai ceci.
    Croyez-vous vraiment qu’il faille accroitre le niveau de vigilance ? Je me demande dans quel monde vous vivez. Croyez-vous vraiment que nous n’avons pas conscience des dangers que nous prenons désormais en prenant le Thalys ? En ce qui concerne l’autre mesure, je me demande bien quelle serait l’utilité d’un numéro de téléphone à appeler à partir d’un Thalys qui est sous l’assaut d’un ou plusieurs terroriste(s) ? Je suis certain que si un terroriste entrait, kalashnikov à la main, je dirais : « Un instant, monsieur, j’ai un numéro que je peux appeler pour un incident tel que celui-ci. J’appelle, et je reviens vers vous pour considérer la légitimité de vos réclamations… ». Mais, on se fout de qui ?
    On demande aux citoyens de faire le travail que ni la police nationale ni les services secrets n’arrivent pas à faire ? Il est vrai qu’avoir un numéro de téléphone à contacter alors qu’on sait que le train ne s’arrêtera pas entre Bruxelles et Paris, c’est très, très rassurant.
    Votre réponse à l’attentat déjoué est, pour rester poli, pour le moins désinvolte. Elle se révélera peut-être bientôt irresponsable. Et criminelle.
    Bien à vous,
    Jean Mainil

Ajoute un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s