Tarif international

tumblr_lazkxt2Ncs1qevaejo1_500

Quand je vois comment c’est pas cher le TGV en France…

 Les faits :

En vacances en France, j’ai constaté que le prix du Thalys est bien plus cher que le TGV ! J’ai fait ma petite vérification, en cherchant des trains 2 jours à l’avance :

  • Paris-Dijon (315km, TGV durée 1h35) : tarifs moyens : de 43€ à 60€
  • Paris-Bruxelles (320km, durée 1h22) : tarifs moyens : de 79€ à 99€.

Dijon vaut moins cher que Bruxelles ? C’est pas sympa pour Dijon, qui a été un peu elle aussi capitale de l’Union européenne (au XVe siècle…).

En m’informant j’ai ainsi appris que, à distance et vitesse égales, TGV et Thalys ne sont en fait pas soumis aux mêmes règles.

En France, le prix du train est règlementé par la législation nationale. Passées les périodes “bleues” et “blanches” d’il y a quelques années, aujourd’hui depuis un décret du 31 juillet 2011, la SNCF est libre de fixer ses prix, à l’intérieur d’une fourchette entre prix minimum et maximum, concordée régulièrement avec l’État, et “après consultation des associations d’usagers”. Il y a donc des prix plein pot et des prix d’appel. Ensuite, il faudra évaluer qui y gagne et qui y perd.

Par contre, pour le trafic international, la SNCF (et sa société contrôlée à 60%, Thalys) n’est plus soumise à cette limite : c’est la règlementation européenne qui s’applique. Le principe retenu est la main invisible du marché : vive la concurrence ! C’est aussi le résultat de la bagarre entre Commission, Parlement européen, États du Conseil, et parties prenantes, avec bien des enjeux à la clé, notamment la protection des monopoles nationaux ferroviaires. Tout cela s’est transcrit dans un ensemble de lois européennes sur le rail, le Troisième paquet ferroviaire (2004), et sa directive sur l’ouverture des marchés (2007/58/CE), et puis depuis janvier 2013 le Quatrième paquet ferroviaire, toujours en cours de discussion. Deux visions du monde s’opposent, entre libre concurrence et régulation, entre financement par le marché et financement public.

C’est aussi dans ce même système de liberté des prix que s’est placé Ryanair.

Or aucun concurrent ne se présente à l’horizon pour Paris-Bruxelles – et même si c’était le cas, l’impact sur les prix de ce service fort lucratif serait à vérifier. Nous sommes donc dans un monopole privé sur ce segment de marché. Pas même de concurrence sur le segment des trains lents (il n’y en a pas), juste sur d’autres segments de marché destinés à la clientèle plus pauvre, comme le covoiturage et l’autocar (géré en partie aussi par la SNCF).

Le voyageur ferroviaire a donc à peu près uniquement le choix de l’offre Thalys, et de son système commercial, qui a lui aussi des prix d’appel et des prix pleins, organisé à mon avis à la fois pour remplir les trains et optimiser le chiffre d’affaire.

Voilà donc pourquoi le billet moyen Thalys est plus cher que le TGV, et ils ont donc pour l’instant pleinement le droit de le faire.

Les questions :

  • Quelle est la position de la SNCF sur le fait de pratiquer deux échelles de prix entre la grande vitesse nationale et internationale ?
  • Que répondent les acteurs européens, quand leur règlementation laisse persister des disparités de prix et un monopole privé, comme ici ? C’est juste la faute à pas de chance, pas de concurrence ?

Proposition :

  • Demander aux parties prenantes impliquées dans cette régulation européenne d’en finir avec une approche uniquement libérale des prix, et instaurer un dispositif pour éviter des disparités trop grandes entre train international et train national. Quelque chose de similaire a été déjà fait pour les transactions financières dans la zone euro (égalité des prix) et le roaming (réduction des surtaxes).

Et vous, qu’en pensez-vous ? Laissez votre point de vue ci-dessous…

Advertisements

One thought on “Tarif international

  1. Même si la concurrence n’est pas encore arrivée , il est possible de passer par Lille , c’est plus long , certes (1h40 de trajet en temps normal , pour le moment 2h10 à cause de travaux sur le pont du Havre à Saint-Denis.), mais c’est nettement moins cher !
    Exemple d’itinéraire :
    Bruxelles 8h18
    Lille 8h52

    Lille 9h03
    Paris 10h26

Ajoute un commentaire

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s